Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Révision partielle du PEC AIU EPD ES

La révision partielle du plan d’étude cadre (PEC) EPD ES AIU n’est pas encore terminée.

Dans la dernière édition du journal d’anesthésie, nous vous avions informé que la SIGA/FSIA avait adressé une lettre au SEFRI et à l’Oda santé afin de rejeter les conditions d’admissions proposées. Certains organes responsables au niveau de la politique de la formation s’engage pour que les prestataires puissent admettre, de façon individuelle (validation des acquis), des personnes ayant un diplôme au niveau tertiaire (diplôme ES ou HE) dans le domaine de la santé. Cette mesure devrait diminuer le manque de personnel spécialisé et ouvrir des possibi-lités de carrière pour les personnes ne possédant pas de diplôme en soins infirmiers.

La SIGA/FSIA estime que les professions souhaitant être admises aux EPS ES AIU doivent s’orienter aux compétences des infirmiers/ères diplômé(e)s. Les interventions infirmières chez des patients touchés de maladie aigues ou chroniques, le recueil de données et anam-nèse, l’application de médicaments sont des compétences qui font partie du champ profes-sionnel des infirmiers/ères diplômé(e)s ES ou HE.

Les prestataires de formation s’appuient sur ces connaissances de bases pour former les experts en soins EPS ES AIU qui doivent poursuivre des études approfondies afin d’acquérir les connaissances en soins spécialisés, sciences médicales, pharmacologie et techniques médicales nécessaires aux exigences de notre profession. Dans la pratique, les étudiants doivent être apte à gérer des situations com-plexes et à prendre la responsabilité de leurs actes. En cas d’un élargissement des conditions d’admission pour d’autres professions, nous redoutons une baisse au niveau de la qualité dans la gestion des patients en anesthésie et aussi au niveau de la sécurité du patient.

L’International Council of Nurses (ICN) a également défini les conditions minimales à remplir pour être admis dans les études AIU. L’ICN revendique un diplôme en soins infirmier. On peut noter qu’un élargissement des conditions d’admissions va avoir un effet négatif sur le posi-tionnement des EPD ES AIU au niveau international.

La complexité de notre champ professionnel est décrite dans les standards suisses de soins d’anesthésie. Celui-ci demande des connaissances approfondies en soins infirmiers pour ré-pondre aux exigences quotidiennes en clinique.

Nous estimons qu’une différentiation des conditions d’admission entre les trois spécialisations n’est pas appropriée.

La prochaine séance va se dérouler à la fin octobre avec les associations concernées. Une décision sur les conditions d’admissions ne sera prise qu’après cette date. Jusque là le PEC EPD ES AIU du 5.4.2012 reste en vigueur.

La situation au niveau politique est passionnante et je me réjouis de traiter les dossiers dans l’intérêt de la SIGA/FSIA. Nous vous tenons au courant.

Michèle Giroud,  Présidente de la SIGA/FSIA