Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Journée internationale des infirmières : chaque mois, 300 soignants supplémentaires quittent leur emploi

Deux années de pandémie et les hésitations irresponsables des politiques cantonales dans la mise en oeuvre de l'initiative sur les soins infirmiers poussent d'innombrables soignants, épuisés et frustrés, à quitter leur profession ou leur emploi fixe. A l'occasion de la journée internationale des soins infirmiers du 12 mai, les soignants portent à nouveau dans la rue leurs revendications pour de meilleures conditions de travail dans plusieurs villes suisses.

"Il faut maintenant des mesures immédiates pour garder le personnel. Les cantons ont l'obligation de faire leurs devoirs, que les électeurs leur ont confiés en disant oui à l'initiative sur les soins infirmiers le 28 novembre 2021. Ils doivent réagir rapidement en proposant des compensations en temps, des réductions de temps de travail et des allocations. L'attitude consistant à attendre les décisions de la Confédération est dangereuse. ", explique Yvonne Ribi, directrice de l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI). "Notre personnel n'en peut plus. Les soins de santé ne pourront pas être maintenus si l'exode du personnel soignant n'est pas stoppé".

La pénurie de personnel dans les professions de soins ne cesse de croître. Actuellement, le Jobradar indique 13 255 postes vacants dans le domaine des soins, soit près de 1000 de plus que fin 2021. "Cela signifie que chaque mois, plus de 300 soignants de plus accrochent leur blouse, épuisés et frustrés, alors qu'ils aiment leur métier. Certains se tournent vers des agences de recrutement, où ils peuvent choisir eux-mêmes leurs missions et gagnent souvent plus. Manifestement, la volonté politique et la prise de conscience que des améliorations sont maintenant urgentes font défaut dans de nombreux cantons. Nous demandons des mesures immédiates pour préserver le personnel et la mise en oeuvre la plus rapide possible de l'article 117b. Certains établissements donnent le bon exemple, mais cela ne suffit pas. La prise en charge des soins de la population est ainsi mise en péril. Nous savons que certaines institutions ont les plus grandes difficultés à remplir leurs tâches et que, par exemple, des services entiers sont fermés dans les homes et que des lits et des salles d'opération ne peuvent pas être mis en service dans les hôpitaux, faute de personnel soignant".

Walk of Care à Berne, Bâle, Aarau et Soleure
Dans quatre villes de Suisse alémanique, les sections de l'ASI organisent un Walk of Care, par lequel les infirmières et infirmiers portent haut et fort leurs revendications dans la rue :

Aarau : place de la gare, 17h30
Soleure : Kreuzackerplatz 17h30
Bâle : Parc De Wette, 16h45
Berne : Münsterplatz, 16h45

Contact :
Yvonne Ribi, directrice de l'ASI, tél. 079 830 48 50 (allemand)
Sophie Ley, présidente de l'ASI, tél. 079 374 49 02 (français)

Plus d'informations

La Journée internationale des infirmières (International Nurses Day IND) est célébrée chaque année le 12 mai. Elle remonte à l'anniversaire de Florence Nightingale, le 12 mai 1820, qui est considérée comme la fondatrice des soins infirmiers modernes.