Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Feu vert pour la procédure de consultation sur la formation continue IMC

Le 16 juin 2016, le Comité de l’OdASanté a donné son feu vert au lancement de la procédure de consultation sur les nouvelles prescriptions relatives à la formation continue en soins intermédiaires (Intermediate Care – IMC). Il avait confié un mandat pour l’élaboration de ces prescriptions au secrétariat général de l’OdASanté fin 2014.

Organe responsable des plans d’études cadre pour les filières en soins infirmiers des écoles supérieures (ES) et les études postdiplômes ES en soins d’anesthésie, soins intensifs et soins d’urgence (EPD ES AIU), l’OdASanté prévoit de réglementer aussi la formation IMC. Elle a élaboré des exigences minimales pour ce cursus ouvert aux infirmiers/infirmières ES/HES en étroite collaboration avec les prestataires proposant déjà des formations continues dans ce domaine.

Procédure de consultation sur les rails

Le Comité de l’OdASanté ayant examiné les nouvelles prescriptions et approuvé leur mise en consultation le 16 juin dernier, le secrétariat général peut désormais entreprendre les démarches nécessaires en vue de la consultation : dans les mois qui viennent, il soumettra les exigences minimales aux partenaires de la pratique pour évaluation, recueillera les avis et remarques et les analysera.

Fonction des unités de soins intermédiaires

Les unités de soins intermédiaires (intermediate care units, ci-après IMC) ont pour vocation de soigner des personnes dont l’état de santé et/ou les traitements impliquent une observation continue ou suivie. Il s’agit de patients dont l’état de santé fait craindre la défaillance d’un ou de plusieurs organes ou qui, en raison de la défaillance d’un ou de plusieurs organes, sont dans une situation trop grave ou trop instable pour permettre un retour dans une unité générale de soins aigus, car ils nécessitent une surveillance constante ainsi que davantage de traitements et de soins. Ces exigences en matière de traitement dépassent les capacités des unités générales de soins aigus, sans pour autant nécessiter une admission au sein d’une unité de soins intensifs (SI). Les IMC sont situées entre les unités de SI et les unités générales de soins aigus.