Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Questions Fréquemment Posées

Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question ici, veuillez envoyer votre question par courriel à : info@siga-fsia.ch

 

 

Général

Comme membre de l'ASI vous pouvez recevoir des conseils juridiques gratuits de votre section de l'ASI.

Comme membre direct/e de la SIGA/FSIA vous pouvez recevoir des conseil juridique gratuit au numèro +41 (0) 41 926 07 65 ou par mail info@siga-fsia.ch et profitez aussi d'une assurance de protection juridique.

Les détenteurs du certificat actuel d'infirmier-ère certifié en anesthésie-réanimation auront le droit de porter le nouveau titre d'expert diplômés en anesthésie EDS HF.

L'OFFT ou l'ORTRA-Santé ne vont pas délivrer de nouveaux diplômes. Les anciens titres donneront automatiquement droit à la nouvelle appellation.

Ceux qui ont obtenu leur diplôme en soins infirmiers à l’étranger et travaillent en Suisse ont intérêt à faire reconnaître leur certificat, respectivement leur diplôme par la Croix rouge suisse (CRS). Sans cette reconnaissance, ils risquent de toucher un salaire sensiblement plus bas que leurs collègues titulaires d’un diplôme reconnu sur le plan fédéral. Pour les employeurs, il est également profitable de veiller à ce que leurs collaborateurs soient au bénéfice de diplômes reconnus car seuls ceux-ci permettent de garantir vraiment que le contenu de la formation et le volume d’apprentissage correspondent aux consignes suisses, respectivement que les lacunes constatées ont été comblées. On peut obtenir la reconnaissance du diplôme en soumettant une demande y relative à la CRS. Celle-ci examine ensuite les documents envoyés : si le diplôme de formation est comparable à la formation suisse et si les connaissances linguistiques sont prouvées, on obtient une reconnaissance directe sans mesures compensatoires. Si la formation suivie à l’étranger présente par contre des différences par rapport à la formation suisse et/ou si les exigences concernant les connaissances linguistiques ne sont pas remplies, des mesures compensatoires sont nécessaires pour obtenir la reconnaissance. Ces mesures compensatoires se composent soit d’un examen d’aptitude soit d’une formation spécifique et d’un stage. Le déroulement précis et toutes les autres informations concernant la reconnaissance du diplôme en soins infirmiers sont disponibles sous : https://www.redcross.ch/fr/reconnaissance-des-titres-professionnels-etrangers/reconnaissance-des-titres-professionnels

Les informations détaillées concernant la reconnaissance des diplômes étrangers en soins d’anesthésie sont disponibles ici :
https://www.odasante.ch/fileadmin/odasante.ch/docs/Hoehere_Berufsbildung_und_Hochschulen/120831_EPD_ES_AIU_diplomes_etrangers_F.pdf

Les membres actifs sont des personnes physiques titulaires d’un diplôme fédéral en soins d’anesthésie. Une copie du diplôme doit être jointe au formulaire d’adhésion.

Les membres associés sont des personnes physiques titulaires d’un diplôme en soins d’anesthésie étranger ou des infirmières/infirmiers qui n’ont pas de diplôme en soins d’anesthésie et qui travaillent dans le domaine péri-opératoire.

En ce qui concerne les prestations fournies aux membres, il n’y a pas de différence. Les membres associés ne peuvent toutefois pas être élus au sein du comité de la SIGA/FSIA.

En principe, une collaboratrice enceinte peut travailler partout. Il faut toutefois noter les exceptions suivantes :

  • À partir du moment où la grossesse est connue, l’exposition aux rayons (radiographie et IRM) doit être évitée dans la mesure du possible.
  • À partir du moment où la grossesse est connue, la collaboratrice enceinte devrait, dans la mesure du possible, renoncer à procéder à l’anesthésie pédiatrique en raison de l’exposition aux anesthésiants volatils.
  • À partir du sixième mois de grossesse, il ne faut plus assumer le service du week-end ni le service de nuit

Dans un petit établissement qui ne compte qu’un service de nuit/service du week-end/piquet, nous sommes de d’avis qu’il faudrait passer au service de jour à 100% déjà plus tôt (dès que la grossesse est connue) afin d’éviter les expositions particulières mentionnées. 

Il serait éventuellement possible de faire travailler cette personne de manière adéquate en salle de réveil (cave : une bonne aération en raison du gaz résiduel), aux soins palliatifs ou au service des d'urgences. La collaboratrice peut être affectée à des tâches hors de salle comme : statistiques, petits travaux de rangement, nouveau concept en salle de déchocage ou autres.

Droit du travail

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

S'il vous plaît, posez-nous votre question au +41 41 926 07 65 ou par mail à info@siga-fsia.ch.

Contact

SIGA/FSIA
Geschäftsstelle

Stadthof, Bahnhofstr. 7b
6210 Sursee
Tel. 041 926 07 65
Fax 041 926 07 99
info@siga-fsia.ch